tu sais ces moment où tu rentres chez toi et tu te dis quel gâchis, tu vois ta tête dans le miroir de l'ascenseur et tu vois pas où t'as foiré, pour te sentir si creuse. ces moment où tu ne sais plus si c'est un accent aigu ou un accent grave. ce moment où tu t'appuies contre lui et qu'il a la main sur ta hanche mais que tu te dis que tu ne le mérites pas. ces moments où tu envoies des messages qui hurlent dans la tempête que tu penses à lui et qu'il ne pense pas à toi.

J'aimais bien quand tu déposais des mots au creux de mon oreille, dans le boucan tout autour, en criant , maisc'était comme un chuchotement. c'est encore arrivé ce soir,  mais rien n'est plus comme avant, nous parlons comme si nous avons cent ans.Les amis se perdent. ils se perdent comme des clés, ils sont comme des chaussures devenues trop petites et ils font mal. ils font mal d'avoir changé, d'être partis, ou d'être restés quand nous sommes partis, cmme si ça n'avait pas d'importance.

sea

Y'a des gens qui re sautent chaque jour par la même fenêtre, ils se refont leur film triste dans leur tête encore et encore.