270211

  Dans un tiroir un parfum d'une drôle d'odeur, suranné. Chacun à se trimballer avec son sac de tristesses, je lis jusque tard dans la nuit, agacée par les battements de mon coeur dans mes tympans. Mes valises faites, défaites et refaites. Une étape intermédiaire avant le grand vol. Personne n'a dit que c'était facile, de dire aurevoir. Alors les gestes sont maladroits, j'ai changé d'avis puis me suis ravisée. Peur de bouger trop habituée à être immobile. Je collectionne les odeurs, les parfums, les bouts de fleurs et les... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 12:08 PM - Permalien [#]

130211

comme des douleurs de vieille, mes souvenirs surgissent, m'angoissent les articulations de la pensée. Je ne suis plus souple, je radote des histoires ratées, des amis sournois, des affections trompeuses, des regrets humides.des bourrelets de remords, des mots en suspens et des non dits, ils ont marché sur mes pieds. Je les ai laissés m'abîmer, une place dans mon manège de fous, de faux semblants et désormais je suis en solitaire et personne me dit que je perds la tête, à errer dans la chambre des archives, je lis mon reccueil... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 05:00 PM - Permalien [#]
070211

C'est fait. Ma vie en carton dans des cartons, la troisième fois en un an, j'ai la bougeotte, j'ai la tremblotte. J'ai hanté ces lieux, ces mouchoirs de poche, ces boites d'allumettes remplie des larmes, balayée de cris et peuplée de mauvais garçons sans jamais vraiment y habiter, sans jamais me retrouver. J'ai plus déconstruit que construit, le vide dans le ventre j'ai claqué des portes, grincé des dents et beaucoup dormi, vautrée dans l'égarement, j'y ai vécu le mal de vivre. Etre celle sur qui on ne peut pas compter. Toujours... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 10:01 PM - Permalien [#]
020211

Tout le monde n'est pas Un il m'a dit.avant j'étais une douleur,je subissais le parcours et mes sautes d'humeur semblables à des gouffres, décompensation dépression incision, je me transformais en polichinelle, en garce,en courant d'air froid, en loup, en enfant malingre,en fantôme, chaque fois que je déchirais mes anciennes peaux je souffrais car elles détruisaient la candeur. je continue à me contredire chaque jour, mais cela ne me gêne plus, j'ai accepté les diverses facettes. tout le monde n'est pas stable, tout le monde n'est... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 12:09 AM - Permalien [#]
300111

Nous en sommes à nous faire confiance plus l'un à l'autre qu'à nous-mêmes. Nous nous portons mutuellement, une drôle de danse sans trop de mots, un lien épais, ta pureté mes bavures, ton culte mes rumeurs,un déséquilibre harmonieux, un grigri qui tue le brouhaha,  presque rien voire tout. rien d'expliquable.Les pulsations maladives de notre manque d'aplomb personnel,invivables quand l'autre est absent, s'estompent quand nous sommes deux. Nous avons l'indécence de rêver d'autre part, d'un recoin de soleil sans ces clowns,... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 11:10 PM - Permalien [#]
260111

quand je sombre je m’accroche aux broutilles chimèriques. A force de m’attacher aux détails minimes je suis devenu un détail, un ruissellement sur une vitre, le cuir déchiré d’un siège de train, deux dates qui coïncident,  une cloche au loin, une couche de poussière sur des objets désuets, un minuscule tremblement dans ta voix. Le brouillard, un chemin, la noblesse d’un visage, carrelage ancien, des ruines, de la rouille, le temps passé, une vieille chanson je m’échappe dans ce qu’ils pourraient raconter. Un attrait... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 12:18 AM - Permalien [#]

240111

On se retient mal, à coup de phrases mal tournées, à double sens, on est deux marioles qui mettent les pieds dans le plat, on se croirait dans un vaudeville sans amants. il ouvre ses bras en grand, je viens me loger contre son corps fin, au milieu du couloir sans odeur, engoncés dans ce qu'il faut faire, et non pas ce qu'on voudrait faire, un vêtement trop étriqué, nous aurions aimé des gestes inopportuns, ces informulations suspendues entre deux murmures ont un charme insupportable. i'll see you around.l'air ne me fouette même pas... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 08:02 AM - Permalien [#]
210111

Le clignotant rythme le silence de l'habitacle, elle a déposé les mots à mes pieds comme un chat dépose un oiseau mort aux pieds de son maître, fier mais craintif. craintive mais forte, elle a tout d'une guerrière. elle attend mon verdict.Je lui dis ça y est tu es guérie. J'aimerais moi aussi avoir un oiseau mort à rapporter, un paquet de démons vaincus aux yeux crevés comme trophée de chasse. Une tête de loup à accrocher au mur, soupirer et passer à autre chose.
Posté par sheeena à 07:36 PM - Permalien [#]
190111

Je l'omets. Comme un animal je l'esquive, pour éviter la bagarre, j'omets les gens que je ne sens pas bien. On ne peut pas sauter à la gorge tout le temps, alors j'omets sa présence obscène que je discerne des mois avant.Je ne la nomme pas, je ne prononce pas son prénom, cette fille n'existe pas pour moi tant qu'elle n'a pas de nom. Son  évocation m' hérisse le poil, me fait lever la lèvre, me découvrant la canine droite. Je me braque car son sillage pue les arrières pensées. Annonce ta couleur, couleur fadasse couleur... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 11:38 PM - Permalien [#]
170111

Un bouquet de marguerites blanches qui me coupe le souffle, la lumière bleue de 13h, et la nuit les gouttes de pluie des millions de perles scintillent sous les lampadaires, luisent sur les branches nues des platanes. L'air n'est plus froid, il est désormais frais, nous nous sommes assis au bord du canal, à cet endroit où l'eau passe lentement, les gens arpentaient les rives sortis d'hibernation, l'air s'engouffrait sous mes cheveux et chassait mon monstre, j'aime venir et revenir ici, remarquer les changements infimes de la nature,... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 10:32 PM - Permalien [#]