110111

Je sais que je perds de ma superbe. Je sais aussi que mon regard s'est durci et mes neurones ramollis. je peine à expliquer. J'appellerai mon premier fils comme toi. je lui raconterai qui tu étais pour moi, ton amour crasse, ton démenti odieux, je polirai le souvenir que j'ai de toi quand il ne blessera plus, quand j'aurai lâché prise. J'appellerai mon premier fils comme toi . j'ai pensé à ça dans la salle d'attente aux chaises couleurs criardes dégueulasses. Et ce que je suis devenue. Parfois je suspends le traitement pour voir si... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 02:27 PM - Permalien [#]

100111

cycliquement le manque revient et fait briller ton courant d'air, celui qui me glace le cou depuis tout ce temps. l'absence se fait plus insupportable. pas que tu te fasses plus présent, non. ton absurde absence rend encore plus absurde la peine. en réalité j'ai passé plus de temps à ressentir ton absence que ta présence. cette insidieuse plaie, ce monstrueux vertige, cette accumulation de coupures qui rend le coeur non pas plus sage avec le temps, mais encore plus déraisonnable, comme monté à l'envers qui tourne en boucle et envers... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 11:38 PM - Permalien [#]
090111

je chantonne et les oiseaux crient à deux heures dans la nuit, eux et moi les premiers à ressentir le changement imperceptible de l'hiver qui se casse lentement, les centimètres de lumière en plus. j'ai rêvé d'un train éléctrique dans les nuages, d'un lac doré et de flamants roses miniature. j'ai déja vu tout ça quelque part, j'ai déjà vu ces gens semblables à ceux ici, mais en plus fous. l'impression de quitter le vrai monde en se réveillant, un monde plus brillant. et l'agacement de ne pas savoir si c'est la vérité dans ces yeux, ne... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 01:53 PM - Permalien [#]
030111

Les facades de maisons de poupée se reflètent dans l'eau noire des canaux de la ville. des gouttes de pluies font des milliers de petits cercles , chaque petit cercle est la vibration des coeurs, un écho triste. puis vint la nuit, théâtrale. Brume, lampions eau noire et pierres en camaïeu de rouge, l'atmosphère feutrée de l'hôtel, le feu dans la cheminée du restaurant, les riens qui nous relient, le son de mes bottines sur les pavés luisants sonnent faux je trouve. Cette ville est l'écrin le plus beau pour les gens rafistolés, le... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 07:23 PM - Permalien [#]
311210

ses idées derrière la tête, aussi grosses qu'un fusil derrière un grain de sel. ses grains de sel me piquent. Je n'aime que le passé, celui dont on ne se souvient pas, il est plus beau, je me sens bien dans son brouillard. J'aime des photos pour le mur de la maison d'enfance où elle était accrochée, parfois. J'aime des photos parce qu'elles prouvent aux enfants, qu'avant ils étaient différents, avant tout était plus clair, avant ils n'étaient pas dans de la tristesse. J'aime les photos floues, mal contrastées, les photos d'avant... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 01:44 AM - Permalien [#]
271210

Il ne fait pas loin de doux. la surface de l'eau plane m'apaise, j'écrase du thym dans mes paumes, je regarde le rien dériver lentement. J'aime cet endroit, aucun mot aucune personne ne me calme, je fais régulièrement une promenade au bord du lac. Je pense aux courants, aux garçons qui profitent du vent qui tourne, je pense aux promesse tardives, je pense à l'atonie dans laquelle je glisse, je pense à quand ils ne seront plus là et que j'irai au lac seule. je pense qu'année après année je suis devenue une âme en peine dans un... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 07:29 PM - Permalien [#]

191210

je me réveille en étant déçue d'être encore là, d'en être encore là j'ai mal au coeur et à la tête, aux jointures des doigts. un bouquet de fleurs simples et blanches sur ma table, des flocons fondus sur le plastique, il s'est barré après les horreurs de cette nuit. j'ai l'impression d'être ma mère, qui reçoit des bouquets qui croient pouvoir tout effacer, des bouquets qui ne servent à rien. mettre un joli noeud sur un tas de merde, et elle en était contente, faute de mieux. malgré moi je prends le même chemin, je m'étiole avec la... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 03:02 PM - Permalien [#]
111210

je me réveille qu'il fait déja noir. j'ai rêvé que j'arrangeais un bouquet compliqué de roses roses pâle sur la table de la salle à manger, leur parfum, celui de ma mère. Dans ce rêve on me distribuait une couleur par jour, chaque jour j'évoluais dans ces espace blancs il y avait en permanence une brume légère sur mes joues, et j'y collectais des couleurs, on me disait que j'étais là pour me soigner.J'aime les grandes étendues de sable beige, le bleu le gris le blanc, l'infiniment vide qui rougit les mains, j'aime la mer du nord... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 05:24 PM - Permalien [#]
091210

Tout le monde t'aime
Posté par sheeena à 06:43 PM - Permalien [#]
061210

j'ai tiré un énième trait sur lui comme on abandonne ses amours chiennes devenues encombrantes, attachées à un arbre au fond d'un bois, honteusement. je me sentais lâche. et tristement en sécurité. rien ne pourra plus m'arriver de mal maintenant, rien de bien ne pourra m'arriver maintenant, juste du neutre, du blanc, de l'incolore de l'indolore de la tiédeur, car il me faut guérir le corps n'en peut plus. les bons choix, ils ont dit de faire les bons et ennuyeux choix, de refermer ces portes. Dès lors je contredis tout ce que je suis... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 12:01 AM - Permalien [#]