101010

à cette heure ci je peux affirmer que plus rien ne brille en moi.la machine avale ma carte et exacerbe tout. par quoi est on capable de passer pour se voiler la face, à remplir ses grouffres d'alcool bon marché parler essentiellement à des gens qui n'apporteront ni soulagement de l'âme ni chaleur, et fréquenter ceux qui ne m'aideront pas à porter mon coeur lourd. au pire ils marcherons dessus, au mieux ils joueront de moi et se foutrons de ma gueule, le tout avec mon autorisation de fille paumée. ils me perdront dans les rues... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 03:08 PM - Permalien [#]

051010

et s'il n'était pas trop tard et si celui qui t'a dit le déclic ça n'existe pas avait tort. et si ce soir tout était comme avant, et si on re commençait et si l'innocence nous re prenais la main. ce soir c'était toi et moi et lui il y a six ans, à l'aube de tout. ce soir nous étions ces mioches mal coiffés qui s'amusent mais en mieux, avec en plus ce que les vieux appellent l'expérience. nous sommes devenus ce que nous envions, et même si une partie de nous est morte, même si nous nous sommes fait du mal, j'ai vu qu'au fond rien... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 12:47 AM - Permalien [#]
011010

La fille avait pas changé je ne sais pas si elle pensait la même chose de moi et je m'en foutais car je m'appliquais à répondre à côté, et elle  toujours son air crédule, sa peau dorée artificiellement et la candeur pas fraîche. six ans ont passé et l'obligation de se reconnaître. mais  je l'ai semée dans la foule, plutôt crever que de demander qu'est ce que tu deviens. ce qu'on est devenu, les raisons pour lesquelles on s'est perdus de vue, pour moi plutôt exprès. ce passé là me laisse indolente, je ne garde pas de... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 04:32 PM - Permalien [#]
270910

Est-ce que les pas des gens qui s'enfuient sonnent différemment sur le trottoir, est-ce que le son de leurs semelles pressées sur l'asphalte noir trahit leur excitation leur joie leurs remords leur indifférence. Le rythme de leurs pas dit-il qu'il se barrent pas juste pour ce soir. la façon dont ils marchent dans les petites flaques qui reflètent les lampadaires, ils savent que c'est la dernière fois et nous les simples passants ne savons pas. la camionnette sombre garée en double file le chat dans sa cage le sac en bandoulière... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 12:00 PM - Permalien [#]
240910

Il me dit tu dois trouver quelque chose et te noyer dedans pour ne plus penser qu'il n'y a rien, il faut que ta vie manque tellement d'oxygène que la moindre petite bouffée d'air te semble sublime, il me dit tu as trop d'air autour de toi et tes bras sont ballants tu ne luttes pas et pour rien. Enfin tu luttes pour les mauvaises choses, il ne faudrait lutter que pour ce qui est bon pour soi, le reste ne vaut pas un telle perte d'énergie.Les pavés sont luisants, une rengaine, les lampadaires la chaussée glissante et notre silence... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 01:16 PM - Permalien [#]
230910

La voix était sanguine et forte, tremblante de rage, un étau dans mes oreilles, elle proférait des insultes basses et répétitives mais cela sonnait comme un maléfice, elle s'adressait à moi, en boucle malsaine, enfonçait des clous je ne parvenais pas à reprendre le souffle ni à me sortir du sommeil. Je me suis réveillée pétrifiée putréfiée, il y a des ces nuits ou une terreur enfantine t'empêche de te rendormir, comme si le mal te montrait du doigt et s'infiltrait sous les draps. Peut-être ai je trop péché, trop menti trop triché,... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 01:14 PM - Permalien [#]

210910

On se voit rarement le jour. Ici la lumière nous décontenance, au moins un peu. Se conduire comme une pute et comme un salaud en plein jour, ça tâche, c'est comme pisser la porte ouverte. Ici les bouffées de tabac se font plus anxieuses. Nous n'avons pas honte, nous somme juste pointés du doigt. la catin et l'homme pressé, un tableau connu.  Ici je vois tellement clair entre toi et moi juste un pacte de chair, et beaucoup de vide, aussi vide que mon chez moi ce lundi midi. Un vide élégamment vulgaire, lourd et léger, comme... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 04:13 PM - Permalien [#]
160910

Pour rappeler vos prétendants borgnes. Pour rappeler vos problèmes. Pour rappeler vos fantômes et vos ratages et louanges mensongères. rappeler la dame du chèque, la dame de l'hopital, la dame blanche. Tapez un,deux trois ce que tu veux. Et pour écouter ceux que je n'entends pas je tape quoi.Signez là. binaire, je squatte ton matelas, j'envois paître j'ai peur de dormir seule, avec la lucidité. j'éteins, je rallume, j'achète et je revends je passe passe d'une émotion à une oppression. je je et encore je, le tu n'as pas... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 03:32 PM - Permalien [#]
140910

people call us renegate

L'opacité du ressenti.cela faisait longtemps que je les avais pas laissées en liberté, dépourvues de tout muselière médicamenteuse. mes émotions, belles ou laides, les sentir au fond des boyaux et au creux de la gorge, les voir vivre et mourir sur mon visage, dans ma voix rompue. mais au moins sentir, libérer le fou en moi, lui donner la permission de pleurer. J'ai toujours ce serrement au coeur, physiquement. et ce matin j'ai vu la dame blanche en haut de mes escaliers ses bras tordus tendus vers moi, une lumière dans ses paumes... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 05:27 PM - Permalien [#]
090910

Tu sens déjà l'odeur des feuilles pourrissantes alors qu'elles ne sont pas encore tombées. des chiffons de nos fleurs de printemps.Un malin plaisir à l'égratigner, l'innocence même lui écraser mon mégot, dans le bleu banal de ses yeux. je veux les voir se troubler de larmes, mes larmes en reflet, celle d'un autre pour un autre. Je te dis je me reconnais pas, mais au fond c'est tellement moi. Hors de propos il est, au milieu de mon champ de bataille, chevalier blanc fade . Tabasser son affection, si saine, une aberration; ici sa... [Lire la suite]
Posté par sheeena à 11:42 PM - Permalien [#]